Horaires d'ouverture du syndicat
Du lundi au Vendredi
De 8h45 à 12h15
De 13h45 au 17h15

Le PROGRAMME RE-SOURCES 2011-2015 de la Boutonne amont

La mise en place d’un programme d’actions multi-partenarial et qui implique un maximum d’acteurs autour d’une problématique commune n’est pas une mince affaire ! Pour cela il faut donc employer les outils de communication et de mobilisation les plus efficaces. 
Tout d’abord pour construire un programme qui se veut mobilisateur et applicable sur le terrain il est nécessaire… d’aller sur le terrain !

Un diagnostic de territoire

Faire un état des lieux du territoire est un préalable à la mise en place d'un programme d'actions : 2010 a été l’année de diagnostic du territoire. Cela signifie que chacune des généralités ou des particularités du territoire a été analysée et décrite afin d’obtenir une image du territoire la plus proche possible de la réalité. Parmi les thématiques abordées, on citera :
- La climatologie sur le secteur (pluviométrie, température…), 
- L’occupation du sol, l’utilisation du sol, le type de sol, 
- Les cours d’eau, les nappes d’eaux, les captages, 
- Les activités et loisirs, 
- Les communes, le nombre d’habitants, ...

Les données ont été récoltées par l'animatrice Re-Sources ainsi que par le bureau d'études ENVILYS et retranscrites dans un document complet qui a permis d’introduire la phase de concertation pour la construction des actions du programme. Le diagnostic de territoire est disponible sur l'espace de téléchargement de documents.

La construction du programme d’actions

Les actions du programme se veulent ambitieuses vis-à-vis de la reconquête de la qualité de l’eau, elles doivent concerner l’ensemble des acteurs du territoire, elles doivent être applicables sur le terrain et économiquement viables pour les acteurs. Il était donc impératif d'associer ces derniers à la phase de construction du programme d'actions Re-Sources.

Afin d'échanger sur les actions acceptées par tous, des comités thématiques ont été créés. 
- Un comité d’élus est établi pour les actions les concernant : plans d’entretien communaux, communication auprès des habitants, gestion des ouvrages d’eau potable publics…, 
- Un comité agricole est établi pour les actions les concernant : évolution des pratiques, diminution des transferts d’intrants (pollutions diffuses), préservation des espaces enherbés, 
- Un comité technique est établi réunissant les financeurs, les opérateurs agricoles et les élus : sous forme de réunions de travail, les idées d’actions sont présentées, retravaillées, rediscutées… jusqu’à convenir à l’ensemble, 
- Un comité de pilotage réunissant l’ensemble des partenaires du programme (financeurs, techniciens, opérateurs agricoles, représentants des exploitants, collectivités…) est établi : il permet la validation des actions par l'ensemble des acteurs.

 Le programme d'actions Re-Sources 2011-2015, est composé de 18 actions qui gravitent autour des trois thématiques énumérées ci-dessous. Le programme a été validé fin 2010 pour une durée de 5 ans et a débuté au 1er janvier 2011. Le contrat est consultable et téléchargeable sur la page des documents à télécharger.

Les partenaires et financeurs du programme d'actions 2011-2015
Le bilan du premier programme Re-Sources

Au niveau de la qualité de l'eau, le premier programme d'actions a produit des résultats encourageants, bien que non suffisants, principalement pour le paramètre nitrate :   

- 6 captages ont vu leur qualité d’eau s’améliorer durant les 5 années du premier programme : les Outres, les Inchauds, Pont de Gatérat Supra, la Scierie supra, Pré de la rivière P1 et F1,

- 3 captages qui continuent à voir leur qualité d’eau se dégrader : Marcillé, Coupeaume 2 et Grand Bois Battu, 

- 2 captages de deuxième nappe dont la fréquence des pics est devenue rare : la somptueuse et Pont de Gatérat infra,

- 1 captage de deuxième nappe dont la fréquence des pics estivaux est identique : la Scierie infra.

Suite à ce bilan, les élus du syndicat ont souhaité poursuivre la démarche Re-Sources avec l’élaboration et la mise en place d'un deuxième programme Re-Sources 2017-2021.