Horaires d'ouverture du syndicat
Du lundi au Vendredi
De 8h45 à 12h15
De 13h45 au 17h15

Les actions du programme Re-Sources

Vous êtes une collectivité ou un exploitant agricole : retrouvez toutes les actions que nous vous proposons en cliquant ici.

L'action d'accompagnement individuel

Afin de protéger la qualité de l'eau de nos captages destiné à l'alimentation en eau potable, le SMAEP 4B et les partenaires du programme Re-Sources accompagne les exploitations agricoles et les collectivités dans leur évolution de pratiques.

Les collectivités sont accompagnées vers le "0 phyto", autrement dit, la non utilisation de produits phytosanitaires sur la commune. En effet, depuis le 1er janvier 2017, la loi leur interdit d'utiliser ces produits. Elles doivent alors modifier leur façon de gérer leurs espaces verts. Le SMAEP 4B est en phase d'élaboration d'un guide pour aiguiller les collectivités selon leurs besoins. Il sera disponible en octobre sur notre espace téléchargement.

Les exploitations agricoles peuvent s'engager dans l'action d'accompagnement individuel avec le SMAEP 4B et l'OPA partenaire de son choix. 

La première étape est de réaliser un diagnostic global de l'exploitation, sorte d'état des lieux initial. Celui-ci permet d'engager une réfléxion collective avec l'exploitant sur les axes d'évolution de ses pratiques avec pour objectif d'atteindre une performance environnementale et économique. Un projet est alors co-construit entre l'exploitant, le technicien conseil de son choix et l'animatrice Re-Sources avec des objectifs progressifs d'évolution. Le projet est ensuite accompagné à hauteur de 3 jours par an par le technicien conseil afin d'atteindre les objectifs fixés. Plus d'informations en cliquant ici.

Les journées techniques et de formation

Echanger entre pairs, se former et découvrir des pratiques innovantes sont les objectifs des journées techniques ou de formation qu'organisent le SMAEP 4B et ses partenaires dans le cadre du programme Re-Sources. Parmi les thématiques abordées, on citera la réduction de l'utilisation de produits phytosanitaires par des techniques de lutte mécanique, la mise en place des couverts végétaux, le développement de cultures à bas niveau d'intrants ou encore la gestion des effluents d'élevage.

Le projet Sol & Eau

Le projet Sol & Eau, en partenariat avec la Chambre d'Agriculture 79, s'appuie sur un réseau d'une dizaine d'exploitants agricoles du territoire de la Boutonne amont. Action du programme 2011-2015, il avait plusieurs objectifs :

- l'élaboration d'une carte et d'un guide des sols,

- la collecte de données sur les utilisations de produits phytosanitaires et sur la gestion de l'azote,

- l'analyse des flux de nitrate dans les sols des exploitations et les pratiques limitant sa lixiviation.

Les résultats de ce projet ont été diffusés à l'ensemble des exploitants agricoles du territoire et sont consultables dans l'espace de téléchargement. 

Le projet ELLIAS

A la suite du projet Sol & Eau, le SMAEP 4B lance en 2017, en partenariat avec la Chambre d'agriculture 79, le projet ELLIAS  (Evaluer et Limiter de la LIxiviation d'azote des AgroSystème vers les eaux). Cette action a pour objectif premier d'étudier les pertes de nitrate sous racinaires des parcelles des Aires d'Alimentation de Captage de Pré de la Rivière (Chizé) et de Grand Bois Battu (Vernoux-sur-Boutonne). La connaissance de ces pertes permettra à l'exploitant agricole de mettre en place les pratiques les plus adéquates pour les limiter. Plusieurs exploitants sont déjà partant pour ce projet !

L'aménagement des bassins versants

Afin de ralentir le transfert des eaux de surface vers les eaux des captages et favoriser ainsi la dégradation des molécules de pollution avant leur arrivée au captage, le SMAEP 4B a réalisé en 2014 un boisement à proximité du captage Grenelle de Coupeaume 2 sur la commune de Chef-Boutonne. Il est constitué de plus de 35 essences différentes : Chênes, Aulne, Noyer, Erable, Poirier, Pommier, Saule, Sureau, Cornouiller, etc.. et constitue une zone tampon : en grandissant, les arbres et l’herbe agissent comme des « épurateurs » en absorbant et en transformant les molécules de nitrate et de produits phytosanitaires.  
 
Deux acteurs majeurs participent à la vie de ce boisement :  
- l’association des Bosseurs Solidaires, qui a planté les arbres et qui entretient l’intérieur de la parcelle ; 
- La commune de Chef-Boutonne, qui a réalisé le parking en gravier à l’entrée de la parcelle et qui entretient les bords de la parcelle. 

La parcelle est entretenue grâce à une méthode de tonte éco-responsable qui permet de favoriser la pousse des arbres de façon écologique. Le principe est le suivant :  
- La tonte est réalisée dans l’interligne (entre les lignes de plantation) toute l’année.  
- La tonte est réalisée dans l’inter-rang (entre les arbres) uniquement lorsque la fin de l’été approche et que les grosses chaleurs sont passées. En effet, la végétation qui pousse sur la ligne de plantation sert de protection aux jeunes plants : comme nous, ils ont besoin d’ombre et de fraîcheur pendant les canicules de l’été. Cette couverture permet également de repousser les animaux qui peuvent nuire à la plante (cerf, lapin, rongeur, insectes…). Enfin, elle favorise un environnement écologique propice à la biodiversité et indispensable à la bonne santé de ces jeunes arbres. 


Le SMAEP 4B donne libre accès à ce boisement pour vous balader. Merci toutefois de laisser le lieu tel que vous l’avez trouvé. 

Evolution du boisement de Coupeaume 2 (faire glisser la souris sur la photo pour voir la légende)

Evolution du verger de Coupeaume 2 (faire glisser la souris sur la photo pour voir la légende)

La sensibilisation des scolaires

Depuis le début du programme Re-Sources, se sont près de 1000 élèves d'une dizaine d'établissements scolaires qui ont pu bénéficier d'animations sur les thèmes de l'eau et de la protection de l'environnement: hôtel à insectes, visite de captages, le jardinage sans produits chimiques, le traitement de l'eau... sont autant de sujets qui ont été abordés par les animateurs de structures locales telles que des associations ou des collectivités.


Les puits et les forages publics et particuliers

En 2014, le syndicat a accueilli une stagiaire dans le but de réaliser un inventaire des puits et forages publics. 125 ouvrages ont été recensés dont 90 sur le territoire Re-sources. Ceux-ci ont été classés en fonction de leur impact sur la ressource en eau (profondeur, localisation et état général). 85 ouvrages sont considérés comme « peu vulnérables » ou « moyennement vulnérables », 11 sont considérés comme « fortement vulnérables » et 5 ouvrages « très fortement vulnérables ».

Et vous ? Qu’en est-il de votre ouvrage ? 

En plus d’avoir un impact potentiel sur la ressource (en fonction de la profondeur, la localisation et l’état général), votre ouvrage peut avoir un impact sur le réseau d’eau public. En effet, si votre ouvrage est connecté au réseau d’eau potable, un risque de pollution par contact est possible : l'eau de votre ouvrage peut contaminer le réseau d'eau potable.

Pour éviter toute contamination, il est nécessaire que le réseau d'eau public et le réseau de votre ouvrage privé soient déconnectés physiquement. Pour plus d'information cliquer ici ou consulter la rubrique documents à télécharger.